AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  BlogBlog  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




♣ Un brin de baignade et un soupçon de folie ♣

 :: Les trucs chiants. :: Bibliothèque aux archives. :: Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 9 Juin - 17:07

    ♣ Un brin de baignade et un soupçon de folie ♣
    « Feat. Jong Yeon Wan et Marshall Hanna»



    Quand Hanna était arrivée à la piscine de la IUK, elle était entièrement déserte. A vrai dire ce n'était pas vraiment une surprise : en dehors des heures d’entraînement, personne ne venait ici. Pour se prélasser, les étudiants préféraient de loin les piscines de la ville ou encore mieux, leurs piscines privatives. Mais tout cela arrangeait bien la petite anglaise. Cela lui donnait l'occasion de venir ici aussi souvent qu'elle en avait envie, c'est à dire quasiment tous les jours. Elle pouvait rarement aller à la plage, trop loin de Séoul et trop prisée par les touristes, alors elle venait décompresser dans cette piscine aux allures olympiques, avec ce bassin gigantesque, les gradins pouvant accueillir les rares spectateurs lors des compétitions. Le seul défaut qu'elle pouvait trouver à ce cadre, c'est qu'il n'y avait qu'une piscine intérieure, rien à l'extérieur. Elle qui adorait regarder les lumières et couleurs naturelles devenir des paillettes une fois sous l'eau, ce n'était pas du tout la même chose avec les projeteurs qui éclairaient cet espace. Mais il fallait voir le bon côté des choses, c'était mieux que rien ! Et puis elle était obligée de reconnaître que tout le matériel était d'une qualité irréprochable, ce qui était idéal pour préparer les compétitions.

    Aujourd'hui, elle avait laissé tomber le maillot de bain une pièce aux couleurs de l'université pour revêtir son bikini rouge. Pas d’entraînement, pas de course contre la montre, pas de nage de performance. Aujourd'hui, c'était de la détente. Après la journée qu'elle avait passé hier, elle en avait bien besoin. La veille, elle s'était blessée au pied droit, une blessure superficielle certes, mais elle avait préféré attendre pour venir faire un plongeon. De plus, ce soir elle devait voir sa sœur dans un bar branché, événement qui la stressait d'autant plus qu'elle n'avait pas réussi à trouver une tenue adéquate. Pour le moment, l'heure était au plaisir. Cela faisait une bonne heure qu'elle passait son temps à plonger au plus profond de la piscine, profitant de cette sensation d’apesanteur de liberté et de vitalité, tout en laissant tous ses problèmes s'envoler comme des bulles d'air remontant lentement à la surface de l'eau. Elle donnerait tout ce qu'elle possédait pour profiter encore et encore de toutes ces sensations qu'elle aimait tellement.

    Elle sortit de l'eau quelques minutes pour aller boire un peu de jus de fruit multi vitaminé et checker ses messages. Sur son téléphone, rien. En revanche, sur le second téléphone, il y avait un nouveau sms. Ce mobile appartenait sans aucun doute au garçon de la boutique. Depuis qu'elle l'avait trouvé dans son sachet avec ses affaires, elle ne s'en séparait pas. Elle se disait qu'à un moment ou à un autre, quelqu'un appellerait. Elle pourrait alors expliquer la situation et trouver une solution pour que le propriétaire puisse récupérer son bien. Mais étonnement, c'était lui même qui avait envoyé un message grâce à un téléphone de secours. Quel genre de personne pouvait avoir un téléphone de secours ?! Les gens comme elle, enfant d'un PDG d'une boite high-tech ou de téléphonie. Mais est-ce que tous les riches avaient eux aussi des téléphones de secours ?

    Qu'importe, il fallait bien qu'il puisse le récupérer. Elle savait qu'il était aussi étudiant à la IUK, elle lui proposa donc de le rejoindre à la piscine. Elle n'avait aucune envie de devoir se rhabiller simplement pour un téléphone. Sans même attendre une réponse, elle retourna dans l'eau. Cette fois-ci, au lieu de plonger, elle se laissa flotter à la surface, les bras le long du corps, se laissant à la dérive. Alors que ses cheveux blonds venaient parfois lui caresser délicatement le visage, elle s'enfouit dans ses pensées, repassant les péripéties de la veille en boucle.

    Tout avait été si étrange. Et si embarrassant ! Pourtant, le garçon avait été d'une délicatesse à toute épreuve. Une fois rentrée, elle avait appelé une amie à l'aide et à deux, elles avaient réussi à ouvrir la fermeture éclaire de la robe en dentelle et même à la réparer. Hanna avait gardé le vêtement. Ce matin, elle avait même pris le temps de faire un ourlet très fin au niveau de la déchirure, si bien que l'on pouvait croire que la robe avait été créée de cette façon. Mais avec cette fente sur la cuisse, elle devenait beaucoup plus sexy, ce qui était encore plus éloigné du style vestimentaire de la jeune fille. L'espace d'un instant, elle avait pensé à offrir la robe à Min Mi, mais elle se sentait trop mal à l'idée de donner en cadeau quelque chose qu'elle n'avait pas acheté elle-même mais qu'un inconnu lui avait payé. Enfin, maintenant elle connaissait son prénom, puisqu'il avait signé le message. Yon Wen. Non, ce n'était pas ça. Yan Won ? Non plus. Elle avait toujours eu un mal fou avec les prénoms coréens. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle avait surnommé sa sœur Mei Mei lorsqu'elles étaient petites et qu'elle avait encore du mal avec la langue. Au moins, les prénoms français étaient un peu plus simples à retenir.

    Un bruit arracha l'anglaise à ses pensées. Une porte venait de claquer. Elle nagea jusqu'au bord du bassin, posa ses bras sur le rebord et se pencha en avant. En dehors des entraînements et des compétitions, elle n'aimait pas tellement partager la piscine avec tout le monde. S'il s'agissait d'étudiants venus faire trempette, elle allait finalement devoir se résoudre à déserter les lieux, ce qui ne la réjouissait pas le moins du monde. Finalement, elle sortit de l'eau et alla vers ses affaires pour  voir si son sauveur d'un jour avait répondu à son message en attendant de savoir si elle allait devoir partir ou non.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 10 Juin - 15:17


 
♣ Un brin de baignade et un soupçon de folie ♣
Ft. Marshall Hanna


 

Cette journée, plus que particulière, l'avait tué. Après que la jeune femme fût partie, il s'était dirigé vers une des grandes artères de la ville pour lui aussi prendre un taxi. Arrivé à l'IUK presque une heure et demie plus tard, principalement à cause de bouchons, mais aussi à cause du conducteur qui semblait être nouveau à Séoul vu à quel point il hésitait sur les directions à prendre, il n'avait pas tardé à rentrer à son appartement. Son rythme de marche fût tellement rapide qu'il n'avait même pas eu le temps de voir si quelqu'un le regardait, ou même s'il y avait des personnes sur le campus. Après avoir rentré son mot de passe, il avait ouvert la porte et s'était jeté sur son canapé pour se reposer. Ce n'était qu'une demie heure plus tard qu'il avait remarqué la disparation de son téléphone portable, le cherchant d'abord dans ses poches, puis dans le sachet qu'il avait posé à ses pieds. Disparu. Il avait dû le perdre dans le magasin ou dans le taxi, enfin, c'était ce qu'il espérait. La possibilité que la fille l'avait récupéré ne lui plaisait pas du tout, voulant juste oublier cette journée et donc elle aussi. Après s'être assuré qu'il ne l'avait vraiment dans aucune de ses poches, il s'était dirigé vers sa chambre et avait pris son téléphone de secours qui était entreposé dans son armoire. N'ayant eu aucune réponse après quelques minutes au message qu'il avait envoyé sur son téléphone , il jeta celui-ci sur son lit. Il avait pratiquement toute sa vie sur ce téléphone et risquait de ne peut-être plus jamais le retrouver, bien que seule une dizaine de minutes furent passées. Il se changea alors et alla se défouler dans la deuxième chambre qu'il avait aménagé comme salle de sport. Ce n'est que tard dans la nuit qu'il finit par fatiguer et décida alors de se coucher, sans passer par la case dîner.

Le lendemain matin, réveillé aux alentours de neuf heures par le soleil qui entrait par sa fenêtre dont il n'avait pas fermé les volets par inattention, son premier réflexe fût de vérifier s'il avait eu une réponse, mais il fut rapidement déçu. Il n'avait toujours pas la tête à manger et se changea donc pour aller courir. Il prit un débardeur blanc et un de ses shorts gris, ainsi que ses chaussures de sports blanches qu'il avait récemment achetées. Encore une bouteille d'eau de son frigo, qui ne contenait pratiquement que ça, et il était parti pour deux heures de course autour du campus. Il ne rentra que vers une heure de l'après-midi et se jeta sur son lit. Toujours aucune réponse sur son téléphone de secours. Il prit alors son ordinateur portable et alla sur ses sites de vêtements favoris, voir s'il y avait du nouveau, vérifiant à intervalles réguliers s'il n'avait pas eu de réponse.

Ce n'est que deux heures plus tard que son téléphone se mit à vibrer : la personne était à la piscine de son campus, et s'appelait apparemment Hanna. Il l'avait donc perdu entre le taxi et sa chambre ? Quoi qu'il en était, il se débarrassa de son ordinateur portable et fila sous la douche. Il s'agissait probablement de quelqu'un de l'IUK, il devait donc avoir l'air présentable. Une fois sec, il se changea en t-shirt blanc simple, si ce n'est qu'il était arrondi sur le bas, et enfila un jeans bleu délavé qu'il avait troué lui-même sur une jambe. Après avoir noué ses baskets noires et blanches, il regarda par la fenêtre et décida d'emmener une paire de lunettes de soleil. Le soleil semblait taper très fort, et comme il n'était encore jamais allé à la piscine de son campus, il valait mieux qu'il arrive à se diriger. Une fois dans l'ascenseur, il revérifia sa coupe rapidement, pour être sûr que sa frange tenait en place malgré ses cheveux encore légèrement humides. Arrivé au rez-de-chaussé, il sortit, mit ses lunettes, et se dirigea vers le complexe de natation. Comme il faisait beau, tout le monde était dehors, montrant ses courbes et ses muscles. Il s'y était habitué et cela ne l'avait jamais vraiment gêné. Ici, dès que l'on pouvait, il fallait se montrer, montrer ses vêtements, sa richesse, sa popularité. Beaucoup de médias parlaient de la concurrence entre l'IIK et l'IUK, mais elle était aussi bien présente au sein des deux établissements. Tout en gardant la tête haute, il continua son chemin, saluant de temps à autre une fille qu'il connaissait, ou pas, qui venait l'accoster, sans pour autant s'arrêter pour elle. Il était pressé, et d'un autre côté, jouer le mec inatteignable le rendait aussi populaire auprès de la gente féminine que quand il jouait le pur innocent.

Au fur et à mesure qu'il s'approchait du complexe, le nombre de personne diminuait. Il était plus éloigné de l'entrée du campus et des endroits "à la mode", donc il n'avait pas beaucoup de valeur pour ceux qui souhaitaient se montrer en public. Rapidement, le bâtiment se dessina devant lui, et il ne tarda pas à trouver la porte d'entrée, qui semblait avoir été placé de telle sorte à être caché. Elle était du moins beaucoup moins visible que celle des autres bâtiments. Une fois arrivé devant, il l'ouvrit d'un grand mouvement, si rapide qu'il sentit l'air chloré et lourd, mais frais, du complexe le frapper au visage. S'il aimait bien les piscines en extérieur, il n'avait jamais aimé celles en intérieur. Il avait toujours l'impression que l'air y était lourd et irrespirable, mais il n'était pas là pour y prendre le thé, donc tout allait bien. La porte claqua derrière lui tandis qu'il longeait les longs couloir, passant à côté de toutes les portes des vestiaires, et ignorant les panneaux demandant d'enlever ses chaussures. Elles étaient neuves, et de toute façon, il n'en avait pas pour longtemps. Après un tournant, le couloir semblait mener à une salle beaucoup plus éclairée, la piscine. Le plafond y était beaucoup plus haut, la pression de l'air aussi apparemment. Yeon Wan avait l'impression d'être écrasé sous son poids.

Il se dépêcha de regarder autour de lui, cherchant l'élève qui avait récupéré son téléphone. Elle n'avait pas parlé d'argent en échange, mais il avait emmené son porte-feuille au cas où. Malgré ses lunettes, il fût rapidement capable de la trouver, et malheureusement de la reconnaître. C'était la blonde de la veille, en train de regarder ce qui semblait être son téléphone portable. Il voulait vraiment l'éviter, et bien sûr, c'était elle qui avait son téléphone. Le destin, si une telle chose existait, était vraiment pourri. Il recula rapidement dans le couloir, se collant contre le mur de celui-ci. Il ne voulait vraiment pas la revoir, ce serait vraiment trop étrange, et pourtant il le devait. Il rangea ses lunettes de soleil en accrochant une des branches à sa poche, prit une très grosse et longue inspiration et se remit en route, d'un pas constant et confiant, les mains dans les poches, à la rencontre de cette Hanna. Quand il avait songé qu'elle faisait du sport, il n'avait pas pensé qu'elle serait dans le cursus natation, mais c'était probablement le cas, car personne d'autre irait dans cette piscine volontairement : la majorité des élèves avaient les leurs ou avaient des amis qui en avaient. Elle ne portait cependant pas ce maillot de bain une pièce atroce que portaient habituellement les filles dans ce cursus, il en avait déjà vu de par ses fréquentations diverses et variées, mais un deux-pièces rouge qui, il faut le dire, lui allait particulièrement bien.

Arrivé derrière elle, il ne put s'empêcher de vérifier d'un regard bref et rapide si son pied allait mieux, ce qui semblait être le cas. Il prit une dernière inspiration.

«Euhm... Salut. Je vois que ton pied va mieux ? Enfin, je veux dire... Je suis venu récupérer mon téléphone, en fait.»

 
©AsamiShoen

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 10 Juin - 20:41

    ♣ Un brin de baignade et un soupçon de folie ♣
    « Feat. Jong Yeon Wan et Marshall Hanna»



    C'était lui. Le bruit de porte ne signalait absolument pas que des élèves venaient flâner ou s’entraîner à la piscine, sonnant le départ presque forcé de la jeune fille. C'était Yeon Wan -elle venait juste de relire son prénom sur son précédant message- qui venait récupérer son téléphone. Alors qu'elle avait réussi à s’apaiser dans l'eau et relâcher la pression qu'elle avait accumulée depuis leur rencontre totalement insolite, une gêne impossible à décrire s'empara d'elle à la vue du jeune homme, faisant remonter à la surface tout ce qu'elle avait ressenti au cours de la journée dans la boutique. Il faut dire que la veille, en plus d'avoir été humiliée, le garçon s'était occupé de tout, jusqu'à son retour chez elle via un taxi, en passant par le paiement de la robe. Pendant qu'il approchait, elle reposa le téléphone avec ses affaires et le détailla un peu plus. Avec son t-shirt blanc et son jeans troué, il avait tout du beau gosse friqué typique de la IUK, ou même de la IIK. En revanche, elle remarqua qu'il avait gardé ses chaussures, chose formellement interdite dans la piscine. Si Hanna ne respectait pas scrupuleusement toutes les règles auxquelles elle pouvait être confrontée, ce n'était pas la même chose pour tout ce qui touchait à la natation. En remarquant ce détail, elle ne put s'empêcher de froncer les sourcils, mais décida de ne rien dire. Vu sa position, elle ne pouvait pas vraiment se permettre de le critiquer sur quoi que ce soit. En attendant qu'il arrive à sa hauteur, elle en profita pour se sécher légèrement les cheveux et le visage, histoire de ne pas dégouliner de partout.

    - Euhm... Salut. Je vois que ton pied va mieux ? Enfin, je veux dire... Je suis venu récupérer mon téléphone, en fait.

    Elle baissa instantanément la tête vers son pied droit pour regarder en dessous. La blessure de la veille laissée par un débris de verre était encore nettement visible sur la plante, encore un peu vif, mais elle n'avait plus du tout mal. Elle passerait sûrement encore un peu de crème dessus pour accélérer la guérison et éviter de garder une cicatrice, mais d'ici une semaine ou deux maximum, on y verrait plus rien. Elle hocha timidement la tête en signe d'approbation puis se dépêcha de prendre le téléphone pour le rendre à son propriétaire.

    - Oui c'était vraiment rien pour mon pied. Voilà ton téléphone, je l'ai retrouvé dans un des sachets.

    Sa gêne ne faisait que grandir en elle. Il allait sûrement partir aussitôt puisqu'il avait ce qu'il était venu chercher, ce qui était la réaction la plus normal dans cette situation. Mais Hanna ne pouvait pas se résoudre à le laisser partir comme ça. Elle n'avait pas été capable d'articuler une phrase entière durant leur rencontre de la veille et par conséquent, elle ne l'avait pas remercié, pas plus qu'elle s'était excusée pour le dérangement. Pourtant, elle estimait avoir eu une chance incroyable d'être tombée sur un homme aussi correct qui l'avait aidé, sans rien demander en retour et sans se moquer d'elle, du moins pas directement. La moindre des choses était de lui faire part de ce qu'elle pensait bien qu'il y avait de fortes chances pour qu'il s'en fiche totalement. Mais c'était important à ses yeux, et une question de politesse et d'éducation. Elle passa nerveusement la main dans ses cheveux à plusieurs reprises puis puisa tout le courage qu'elle avait en elle.

    - Je voulais... Je voulais te remercier pour hier et m'excuser aussi. Je... J'ai été ridicule du début à la fin mais pourtant tu m'as aidé...

    Elle essaya de le regarder en face mais elle ne réussi pas bien longtemps et finit par tourner la tête, se massa la nuque à l'aide de sa main gauche, espérant réussir à se détendre un peu de cette façon. Son regard se posa alors sur ses affaires où elle voyait vaguement, entre tous ses vêtements, son portefeuille. Elle laissa échapper un petit cris d'exclamation et se dirigea vers son sac d'où elle sortit son porte-monnaie en essayant tant bien que mal de ne pas répandre de l'eau partout. Lorsque Yeon Wan avait mis la blonde dans un taxi, il avait aussi payé le chauffeur. D'après lui, elle était censée se servir de la monnaie pour soigner son pied blessé. Autant dire qu'elle n'avait pas utilisé un centime de plus que le prix de la course, d'autant plus que sa blessure ne nécessitait aucun soin particulier ou onéreux. Elle sécha correctement ses mains avant de sortir les billets qui comprenaient la monnaie mais aussi le prix du trajet qu'elle avait pris soin de rajouter et tendit le tout au jeune coréen.

    - C'est ce que je te dois. Je ne sais plus combien coûtait la robe, mais dis moi et je te rembourserais. Et... Si jamais tu penses à une quelconque façon pour te remercier...

    Dit de cette façon, cela pouvait paraître bizarre, pourtant il n'en était rien dans la petite tête blonde qui ne cherchait qu'une chose : montrer sa reconnaissance. Elle se doutait bien qu'il ne voudrait aucune compensation financière, il semblait loin d'être dans le besoin. Elle tenait tout de même à payer la robe, question de principe. Elle ne voyait pas bien ce qu'elle pouvait faire pour le remercier autrement mais comme on dit, c'est l'intention qui compte.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 11 Juin - 21:39


 
♣ Un brin de baignade et un soupçon de folie ♣
Ft. Marshall Hanna


 
Ce n'est qu'après avoir parlé que Yeon Wan s'était rendu compte que ce qu'il venait de dire était inutile et un peu bizarre. Mais heureusement, la blonde, Hanna, ne semblait pas y avoir fait attention. D'un mouvement presque instantané, elle regarda son pied avant de lui hocher la tête, sûrement pour lui signifier qu'elle allait mieux, avant de lui tendre son téléphone. C'était peut-être parce que ce téléphone était sa vie, peut-être car il était un peu stressé, ou juste parce qu'il avait juste envie de s'enfuir, mais il lui prit le portable tellement rapidement des mains qu'on aurait pu croire qu'une mère venait de rendre un jouet à son enfant qu'elle avait confisqué car il y passait toute la journée dessus. Il alluma d'abord l'écran, pour vérifier que celui-ci n'avait rien. Tout semblait en ordre. La pression dans son corps tomba d'un coup. Il avait récupéré son téléphone et la fille, qu'il avait dans un certain sens agressé hier, ne semblait pas lui en vouloir. L'air de la piscine, bien que toujours surchargé en chlore, ne le gênait plus autant qu'avant, et il se le prouva à lui-même en inspirant d'une traite de sorte à remplir tous ses poumons d'air. Ce n'est qu'après quelques secondes, qui lui avaient paru beaucoup plus longues, qu'il leva sa tête vers Hanna et remarqua qu'elle passait ses mains dans ses cheveux à plusieurs reprises, comme si elle avait un tic. Voulait-elle lui dire quelque chose ? Elle ne semblait pourtant pas tellement bavarde. S'il y réfléchissait bien, elle ne lui avait pratiquement pas adressé la parole et il avait découvert son prénom par message. Il fallait admettre que la situation n'avait pas été propice à la discussion et qu'il avait peut-être été trop pressé pour lui permettre de se présenter, mais il avait en quelque sorte enregistré son visage dans une catégorie nommé "timide" de son cerveau.

« Je voulais... Je voulais te remercier pour hier et m'excuser aussi. Je... J'ai été ridicule du début à la fin mais pourtant tu m'as aidé... »

Elle avait essayé de lui dire cela tout en soutenant son regard, mais finit rapidement par détourner le sien et à se masser nerveusement la nuque. Il avait apparemment bien choisit la catégorie dans laquelle la ranger. Elle avait probablement dû prendre son courage à deux mains pour lui parler vu son sa nervosité. Elle le remerciait ? Et s'excusait en plus de ça ? Et en plus elle s'était trouvée ridicule ? C'était ce qu'il pensait de lui-même. C'était ce qu'il lui avait et avait toujours encore envie de lui dire. Les événements de la veille étaient survenus à cause de lui. S'il est vrai qu'il est rentré dans sa cabine d'essayage car elle venait de lui demander de l'aide, il aurait pu tout aussi bien rentrer dans la précédente, au risque de tomber sur une femme moins compréhensible. Une exclamation le fit sortir de ses pensées. Hanna venait de partir en direction de ce qui semblait être ses affaires et, après avoir séché ses mains, revint avec de l'argent. Ce devait être ce qu'il avait donné au conducteur, beaucoup trop, mais il n'avait pas eu de monnaie sur lui à cet instant. Elle voulait lui rendre la somme. Elle semblait ne pas être qu'une fille timide finalement, mais aussi une personne avec des principes et un savoir-vivre. La majorité de ses connaissances auraient gardé l'argent pour s'acheter quelque chose, mais elle, elle la lui rendait, alors qu'ils ne se connaissaient presque pas. À son regard il comprit rapidement qu'il n'allait pas pouvoir refuser : elle semblait être le genre de femme si droite dans la vie qu'elle aurait prit cela en affront s'il ne reprenait pas son argent. Il prit alors la somme et la rangea dans la poche droite de son jeans, n'ayant pas envie de prendre deux minutes à ouvrir son porte-feuille. Son intérêt grandissait pour elle, elle ne semblait pas être une des étudiantes typiques de l'IUK, à montrer à tout le monde sa fortune et à essayer de gagner en popularité, quitte à détruire la vie d'un autre. Elle voulait le remercier ? Rien de plus simple. Il soutint son regard, tout en lui souriant sincèrement, et commença :

« Tout d'abord, c'est à moi de m'excuser et de te remercier. Et c'était moi le plus ridicule dans cette histoire, même si je l'admets, on ne croise pas tous les jours une fille coincé dans sa robe qui appelle à l'aide. -il ria légèrement- Pour la robe, on va dire que c'est cadeau. Elle t'allait bien, et probablement mieux qu'à toutes les autres clientes dans cette boutique. Mais si tu tiens vraiment à me remercier, je prendrai ton numéro ! Tu m'intrigues, et j'aime ça pour être honnête. »

Il lui sourit une deuxième fois et déverrouilla à nouveau son téléphone. Il avait presque quarante messages, des dizaines de notifications d'applications et même un message vocal, bien que les personnes à encore en laisser étaient rares. Intrigué, il appuya sur la notification du message vocal et porta son téléphone à son oreille, se détournant légèrement d'Hanna par politesse. Lorsque le message se lança, il écarta rapidement le téléphone de son oreille : le son était bien trop fort, on pouvait l'entendre de loin. Après vérification, il se rendit compte qu'il avait appuyé sur l'option haut-parleur en tenant son téléphone contre son oreille.

« Salut... Euh c'est... La fille de la boutique... Avec la ro- »

Le son s'éloigna rapidement de lui, et l'instant d'après, il était sous l'eau.

 
©AsamiShoen

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 12 Juin - 0:32

    ♣ Un brin de baignade et un soupçon de folie ♣
    « Feat. Jong Yeon Wan et Marshall Hanna»



    Hanna avait bientôt atteint ses limites. Certes elle était une fille timide mais aussi pleine de vie et surtout, elle faisait partie de ce genre de personne qui n’aimaient pas se prendre la tête. Elle avait vécu assez de moments difficiles dans sa vie pour savourer pour les parcelles de bonheur qui s’offrait à elle. Alors une situation aussi gênante que celle d’hier, qui devait en plus se prolonger aujourd’hui, c’était trop. Fort heureusement, Yeon Wan -elle se souvenait de son prénom cette fois- n’avait pas l’air prise de tête lui non plus. Depuis le début, il facilitait même grandement les choses en gardant son calme. En fait, si on le comparait à la plupart des gens qu’elle connaissait à la fac, il était totalement différent. Certes il était riche et sans savoir pourquoi, on pouvait le voir dès le premier coup d’œil. Mais il n’était pas autant maniéré que les autres et paraissait presque plus abordable que tous ces gosses de riches.

    Il avait repris son téléphone, un peu brusquement certes, mais elle pouvait le comprendre. Si elle n’attachait aucune importance à ce genre d’objet, probablement parce que son père pouvait lui en fournir autant qu’elle voulait et qu’elle se servait rarement de son téléphone, pour d’autres ce condensé de technologie représentait quasiment toute leur vie sociale, autant dire tout à leur yeux. Par chance il avait accepté l’argent sans rechigner, ce qui arrangeait bien la blonde car elle n’avait aucune envie d’entrer sans un débat du style « Mais si prends cet argent, j’y tiens - Non je t’assure que c’est pas nécessaire ». De cette façon, la question était réglée. Elle imaginait qu’il allait sans doute partir très vite, mais à sa plus grande surprise il lui sourit, d’un sourire beaucoup plus vrai et par conséquent beaucoup plus charmant que les fois précédentes.

    - Tout d'abord, c'est à moi de m'excuser et de te remercier. Et c'était moi le plus ridicule dans cette histoire, même si je l'admets, on ne croise pas tous les jours une fille coincé dans sa robe qui appelle à l'aide.  Pour la robe, on va dire que c'est cadeau. Elle t'allait bien, et probablement mieux qu'à toutes les autres clientes dans cette boutique. Mais si tu tiens vraiment à me remercier, je prendrai ton numéro ! Tu m'intrigues, et j'aime ça pour être honnête.

    Hanna en resta bouche bée tellement elle ne savait pas quoi penser de ce qu’il venait de dire. En plus d’être poli et gentil, il lui semblait que ce garçon venait de la complimenter. Et deux fois, si elle ne se trompait pas ! Elle rougit instantanément et se tourna vers ses affaires pour faire mine de chercher son téléphone -dont elle ne connaissait pas le numéro- et cacher du mieux possible son incapacité à accepter les compliments. C’était étrange à quel point il pensait exactement la même chose : tous les deux se trouvaient ridicule, s’excusait et se remerciait mutuellement, jusqu’à être intrigué par l’autre. Si un jour on avait dit à l’anglaise qu’un garçon lui demanderait son numéro de téléphone après une telle rencontre, elle aurait probablement ri pendant des jours à cette idée. Alors qu’elle avait enfin trouvé son téléphone et qu’elle tentait maintenant de chercher son propre nom dans le répertoire, elle entendit un bruit et lui fit relever la tête. Le jeune homme avait profité qu’elle soit occupée pour regarder et écouter ses messages. C’était la réaction la plus normale pour n’importe qui venant récupérer son téléphone, elle n’y prêta donc aucune attention. Du moins jusqu’au moment où elle entendit sa propre voix résonner dans toute la structure de la piscine. Il lui fallu moins d’une seconde pour comprendre ce qu’il se passait. La veille, encore secouée par les évènements qui venaient tout juste de se passer, elle avait essayé de contacter l’étudiant sur son propre téléphone dès qu’elle s’était aperçue qu’il était en sa possession pour le prévenir. Autant dire qu’en plus d’être totalement inutile, c’était -une fois de plus- tout à faire ridicule. Comme lorsqu’on raconte à un ami qu’on a perdu ses clés et qu’il a la brillante idée de demander « Mais tu les as perdues où? ». C’était pareil.

    La jeune fille ne voulait surtout pas paraitre une nouvelle fois pour une idiote. Sans réfléchir, elle balança son propre mobile qui vint s’écraser sur le sol et l’élança vers le jeune homme pour tenter se s’emparer du sien dans l’espoir qu’il ne comprenne pas l’idiotie qu’elle avait fait, bien qu’il était déjà probablement trop tard. Mission accomplie ! Elle avait bel et bien réussi  à attraper le téléphone, mais elle n’eut pas le temps d’appuyer sur le bouton pour éteindre la messagerie vocale qu’il lui échappa aussitôt des mains. La raison était simple : carrelage mouillé + élan pris par une fille accumulant une poisse légendaire = une nouvelle catastrophe.  Le téléphone du garçon alla rejoindre le sien sur le sol tandis qu’elle dérapait dangereusement vers le bord de la piscine. Elle tenta de se rattraper à son compagnon mais probablement surpris par la situation, elle ne parvint qu’à l’emporter dans sa chute.

    Alors qu’ils coulaient tous les deux lentement vers le fond, Hanna observa le pauvre garçon. L’espace de quelques secondes, le temps sembla arrêter de s’écouler. Cette sensation qu’elle retrouvait à chaque fois qu’elle se laissait emporter dans les profondeurs était un vrai délice pour elle. Comme si tout se figeait et que la seule chose qui comptait était le moment présent. Etant donné que s’était la première fois qu’elle plongeait -bien que ce fut involontaire- avec une autre personne que sa sœur, la blonde se rendit compte que ce sentiment étant d’autant plus vrai. Bien que c’était agréable pour elle qui se sentait comme un poisson dans l’eau, avec plus de classe, du moins elle l’espérait, elle réalisa que l’eau n’était pas forcément l’élément de tout le monde. Elle attrapa rapidement la main de Yeon Wan et les fit remonter tous les deux à la surface, bien qu’il en aurait sûrement été capable tout seul.

    Une fois remontée, l’étudiante prit une grande inspiration pour remplir ses poumons d’air, tout en secouant la tête pour éviter d’avoir les cheveux plaqué contre son crâne, ce qu’elle détestait. Elle regarda le jeune homme, sans trop savoir quoi dire. Elle devrait probablement s’excuser une énième fois. Mais en y réfléchissant deux secondes, dès qu’il était en sa compagnie ils leur arrivaient des péripéties improbables et dans un certain sens plutôt amusantes si on arrivait à le prendre avec assez de recul. Hanna rigola sincèrement et s’octroya même le luxe d’éclabousser volontairement -mais légèrement- son compagnon.

    -Comment tu fais pour me trouver intrigante ? Tarée serait certainement plus juste !

    Elle rigola de nouveau, son rire se répercutant à la surface de l’eau. C’était peut-être parce qu’elle se trouvait dans son élément, peut-être pas, mais ça lui faisait un bien fou de rire plutôt que de se laisser submerger par la gêne qui s’était installée entre eux au départ. Elle laissa son corps flotter sur l’étendue d’eau, fermant les yeux et profitant de ce moment de légèreté en prenant de lentes inspirations. Elle ne savait pas combien de temps cette détente allait durer, après tout Yeon Wan pouvait très bien s’énerver d’un moment à un autre, alors autant profiter.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 24 Juin - 17:54


 
♣ Un brin de baignade et un soupçon de folie ♣
Ft. Marshall Hanna


 
Ils étaient tous les deux sous l'eau. Yeon Wan n'avait pas trop compris le pourquoi du comment. Hanna s'était jeté sur lui, ou plutôt son téléphone portable ? Mais pourquoi ? À cause du message vocal ? Mais qu'est-ce qu'il avait ce message ? Maintenant qu'il  y repensait, la voix ressemblait à la sienne. Elle lui avait peut-être laissé un message ? Pourtant c'est elle qui avait son téléphone, pas l'inverse. Il ouvrit ses yeux qu'il avait fermés par réflexe. Ils étaient en train de descendre vers le fond de la piscine, la pression augmentait et il le sentait au niveau de ses oreilles. En plus, le chlore lui piquait les yeux, l'obligeant à uniquement les entre-ouvrir. Cependant, pour le peu qu'il voyait, il se croyait dans un film : le temps semblait s'écouler au ralenti, ils coulaient, mais les bulles d'air, les vêtements, les cheveux, tout semblait se mouvoir comme animé par une magie, donnant cet effet que l'on voyait toujours dans les films où les amoureux s'embrassent sous l'eau. Il fût rapidement sorti de ses pensées, l'air commençant à lui manquer. Les dernières bulles d'air sortaient par ses lèvres entre-ouvertes et ce n'est qu'à ce moment qu'il commença à réaliser qu'il devait éventuellement remonter à la surface. Il n'eut cependant pas à faire de grands efforts, la jeune blonde le tirant avec elle à la surface. Il se contenta de battre des jambes pour remonter plus rapidement.

Arrivé à la surface, il prit une grande inspiration, suivie d'autres plus courtes et rapides. Ses cheveux lui étaient tombés sur le front et gênaient sa vue, l'obligeant à se recoiffer d'un geste rapide de la main. Ses vêtements s'étaient imbibés d'eau et pesaient bien plus qu'avant, alourdissant ses mouvements pour rester à la surface. Il avait oublié l'effet que cela faisait de nager. Dans les « piscines » où il allait avec ses connaissances, il avait en général pied, ou bien il s'agissait d'un jacuzzi. Il jeta un rapide regard sur ce qu'il portait pour se rendre compte qu'on voyait tout à travers son t-shirt blanc, mais bon, ce n'était pas la chose la plus gênante qui lui était arrivé avec elle. Elle le sortit de ses réflexions vestimentaires en lui envoyant des gouttes d'eau en secouant sa tête, pour il ne savait qu'elle raison. Il la fixa alors et elle se mit à rigoler, non pas d'un faux rire ou d'un rire gêné, mais d'un rire qui semblait honnête et sincère. C'était la première fois qu'il la voyait... joyeuse ? Il faut dire qu'ils ne s'étaient encore jamais vu autrement que dans des situations légèrement étranges. Il ne put s'empêcher de sourire à cette vision.

« Comment tu fais pour me trouver intrigante ? Tarée serait certainement plus juste ! »

Tarée ? Peut-être, mais intrigante, elle le restait vraiment. C'était la première personne qu'il avait rencontrée qui se jetterai sur un inconnu sans aucune raison, pour en plus l'emmener avec elle au fond de l'eau. En y repensant, cela faisait vraiment rencontre de film d'amour d'adolescent : les deux héros se rencontrent dans une situation très spéciale et finissent par surpasser tous les obstacles pour vivre leur amour à fond. C'est là qu'elle décida de l'éclabousser, et il fût tout d'abord surpris, ne s'étant pas attendu à une telle attaque venant d'une fille qu'il avait jugée timide et renfermée. Il la dévisagea jusqu'à ce qu'elle se mette à l'horizontale pour flotter sur l'eau, comme si de rien n'était, comme si elle l'ignorait.

« Hé ! Je te permets pas de m'asperger comme ça ! »


En deux mouvements de crawl il s'était approché d'elle et prit appui sur son ventre pour la pousser sous l'eau. Elle devait vraiment être dans le cursus sport, car elle était plutôt musclée sans pour autant contracter volontairement ses muscles. Il connaissait beaucoup des femmes qui faisaient du « sport », mais elles n'avaient jamais de muscle, juste une planche plate et mole, ou juste des os. Il recula alors et se mit à rire, la vengeance est toujours source joie. Mais si elle était dans ce cursus, elle devait probablement être douée en natation, surtout qu'elle était à la piscine alors qu'il n'y avait pas d'entraînements... Il devait donc rapidement s'enfuir pour ne pas subir ses représailles. C'est ce qu'il fit, se tournant et commençant à nager dans la direction opposée à la jeune blonde, toujours en rigolant et en jetant de temps à autre un regard derrière lui pour ne pas se faire attraper par surprise. Il en profita aussi pour enlever son t-shirt le jeter sur le bord de la piscine, celui-ci empêchant sa fuite. Il avait hésité à enlever son pantalon, mais il s'en empêcha : ce n'était que la deuxième fois qu'ils s'étaient rencontrés et ils restaient en quelque sorte des inconnus. Cela faisait un bon bout de temps qu'il ne s'était plus amusé comme ça, et pourtant, il venait juste d'être jeté dans une piscine sans être prévenu, par une inconnue qu'il avait rencontrée le jour d'avant et dont il avait découvert le nom il y a à peine quelques heures. Mais cela ne l'empêcha pas de continuer de s'enfuir, rigolant et s'amusant dans l'eau comme un enfant.

 
©AsamiShoen

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 25 Juin - 21:59

    ♣ Un brin de baignade et un soupçon de folie ♣
    « Feat. Jong Yeon Wan et Marshall Hanna»



    Il n’y avait rien de plus apaisant pour une fille comme Hanna que d’être dans l’eau, son élément. Ici, elle était confiante, peu lui importait le message ridicule qu’elle avait laissé sur la messagerie du garçon, tout comme elle ne s’inquiétait plus d’avoir poussé un quasi inconnu dans la piscine. Tant qu’elle resterait là à flotter sur la surface, rien ne serait capable de la troubler. De toute façon, le coréen allait sans doute partir, énervé, et elle n’en entendrait probablement plus parler. Il pouvait bien se moquer d’elle sur le fait de lui avoir laissé un message vocal alors qu’elle était elle-même en possession de son téléphone, si elle ne le revoyait pas, ce n’était pas bien grave. Concentrée sur ses pensées tout en appréciant le ballottement de l’eau, elle eut à peine le temps d’ouvrir les yeux en entendant la voix de son compagnon

    - Hé ! Je te permets pas de m'asperger comme ça !

    La seconde suivante, elle était à nouveau sous l’eau à cause d’une légère pression sur son ventre. Il lui fallu un peu de temps pour réaliser qu’il venait d’essayer de la couler ! Pas méchamment bien sûr, certainement par pure vengeance pour les éclaboussures. Elle remonta alors à la surface en deux battements de jambes et secoua la tête, ses cheveux éclaboussant autour d’elle, tandis qu’elle reprenait son souffle qu’elle avait perdu sous le coup de la surprise. Lorsqu’elle regarda l’endroit où Yeon Wan se trouvait quelques secondes plus tôt, il n’était plus là. Le fourbe nageait dans la direction opposée pour lui échapper ! Un large sourire se dessina alors sur le visage de l’anglaise, heureuse de sa réaction. Alors comme ça, il était plutôt joueur ? Ca tombait bien Hanna aussi et dans une piscine, elle avait un avantage et pas des moindres.

    Tout en rigolant à l’unisson, elle se lança à sa poursuite. Elle profita d’un léger moment où le jeune homme sembla tenter de trafiquer ses vêtements pour plonger et continuer d’avancer sous l’eau le plus discrètement possible. Avec les nombreuses compétitions auxquelles elle avait participé, la nage du dauphin n’avait plus de secrets pour elle, si bien qu’elle le rattrapa en un éclair. Mais le rejoindre n’était pas suffisant, elle voulait ne surprendre comme il l’avait surpris ! Elle décida alors de passer sous le garçon en rasant le fond. Elle remarqua alors qu’il s’était carrément défait de son t-shirt. Si pendant une seconde elle en fut étonnée, elle réalisa qu’il s’agissait en fait d’une réaction logique. Son t-shirt blanc trempé était devenu transparent, à tel point qu’il moulait chacun de ses muscles, le collant comme une seconde peau à chacun de ses mouvements. Outre le fait que la sensation devait être désagréable, il serait bien plus à l’aise de cette façon. Hanna aurait sûrement fait la même chose à sa place, peut-être même en se mettant en sous-vêtements.

    La jeune fille ne pu tout de même s’empêcher d’admirer le tableau qui se peignait devant elle. Il faut avouer que Yeon Wan n’était pas seulement beau gosse, il semblait plutôt musclé, sans que ça soit excessif donc assez bien réparti. A cet instant, elle regratta que ses yeux ne puissent pas prendre de photos. Un cliché d’un beau jeune homme, pris sous l’eau, la lumière filtrant par le toit donnant des reflets surréaliste à la scène tandis que le modèle nage en riant. L’image aurait été parfaite !

    Se forçant à sortir de sa rêverie, Hanna continua de nager. Quand elle eut dépassé l’étudiant, elle remonta rapidement à la surface et surgit de l’eau. Sans lui laisser une seconde de reprit, elle déposa une main sur une épaule, l’autre sur son torse et le plongea à son tour sous l’eau en riant de plus belle. Elle se sentait si bien ! D’habitude elle était seule dans l’eau, sauf pendant les entraînements où il était hors de question de s’amuser de la sorte. Cela faisait tellement longtemps qu’elle n’avait pas pu s’amuser comme une enfant à la piscine ! Les baignades avec sa sœur se faisait de plus en plus rares à cause de son boulot et lors de ces exceptions, elle ne prenait plus le temps de s’amuser comme autre fois et la jeune anglaise avait fini par oublier à quel point c’était vivifiant.

    A peine eut-elle coulé le jeune homme, elle s’élança dans le sens opposé se doutant qu’il ne tarderait pas à répliquer. En quelques mouvements, elle arriva au bord du bassin où elle s’assit en attendant qu’il remonte à la surface. Quand ce fut le cas, elle l’éclaboussa à nouveau à l’aide d’un battement avec sa jambe. Elle prit alors un air faussement hautain et ouvertement taquin.

    - Alors, on ne sait plus nager ?

    Elle rit légèrement puis se pencha en avant en lui tendant la main, accompagné d‘un clin d‘œil complice. Lorsqu’il l’attrapa, elle l’aida à sortir de l’eau puis se redressa. Tout en passant la main dans ses cheveux pour les décoller de son crâne, elle ne put s’empêcher de jeter discrètement un coup d’œil vers le jeune homme, encore torse-nu et trempé. Elle détourna vite le regard, rougissant légèrement, lorsqu’elle aperçu les deux téléphones sur le sol. Dans la précipitation qu’il n’entende pas son message, elle lui avait littéralement sauté dessus, ce qui avait entrainé leur chute dans la piscine, mais aussi celle de leurs portables sur le sol. Une chance qu’ils ne soient pas tombés avec eux dans l’eau ! Ce moment-là, rempli de gêne, paraissait bien loin à la jeune fille après leur petit jeu aquatique, et pourtant quelques minutes seulement s’étaient écoulées. Souriant en pensant à la tournure des évènements, elle s’approcha pour remettre le téléphone à son propriétaire, encore une fois. Après tout, ça serait sans doute intéressant de prendre son numéro si chacune de leurs entrevues étaient si mouvementées ! Mais alors qu’elle jetait un coup d‘œil vers le garçon pour lui faire signe qu‘elle allait récupérer leurs mobiles, son pied glissa sur le t-shirt du jeune homme qu’elle n’avait pas remarqué. Hanna sentit son corps partir en arrière et cette fois, elle ne tomberait pas dans l’eau mais bien sur le sol. La réception allait être rude, elle le savait que trop bien, elle qui était tombée un nombre incalculable de fois sur le carrelage dur en courant autour du bassin. Fermant les yeux, elle sentit ses muscles se contracter en prévision du choc…

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 11 Juil - 23:30


 
♣ Un brin de baignade et un soupçon de folie ♣
Ft. Marshall Hanna


 
Yeon Wan venait de se retourner à nouveau pour vérifier où se trouvait la jeune blonde qui lui nageait après, mais à sa surprise elle n'était plus derrière lui, ni même aux alentours. Il baissa les yeux et vit une forme se mouvoir au fond de la piscine. Si cette forme n'avait pas été de couleur peau et qu'il avait été à la mer, il l'aurait confondue avec un requin venu pour l'engloutir. Mais peut-être qu'un requin était un adversaire plus simple à battre qu'une jeune sportive, de surcroît dans le club de natation, qui s'élançait à sa poursuite pour se venger. Pris d'une petite panique, toujours dans cette humeur joviale, il reprit se course contre la forme, accélérant autant qu'il le pouvait, mais rien n'y changeait : elle venait de le dépasser par-dessous. Dans un dernier espoir de survie, il voulu se diriger vers le bord pour sortir de sa zone de chasse, mais il était trop tard. Le prédateur venait de sortir de son guet apens et, aussi vite que l'éclair, l'envoya sous l'eau avec une grande simplicité. Quand le jeune homme réussi à revenir à la surface, il ne voyait rien : ses cheveux lui faisaient, cette fois encore, un rideau opaque lui bloquant la vue. Il les enleva d'un geste de la tête vers l'arrière et chercha du regard le requin qui l'avait attaqué. Celui-ci était sorti de l'eau et semblait vouloir imiter quelque chose, ou quelqu'un. À vrai dire, à cette distance, il n'arrivait pas à déchiffrer ses expressions, mais elle semblait vouloir imiter les filles de leur école qui se prennaient pour supérieures, probablement pour le narguer.

« Alors, on ne sait plus nager ? »

Elle le taquinait donc, et cela semblait l'amuser étant donné son rire. Si en général il n'aimait pas être dans la peau du taquiné mais plutôt du taquin, cette situation était unique et il ne pouvait lui aussi s'empêcher de rire. Il réduisit rapidement l'écart qui les séparait, et lorsqu'elle lui offrit sa main pour l'aider à sortir du bassin, il accepta, bien que se préparant à être lâché au dernier moment par vengeance. Mais elle s'en abstenu et ils étaient alors tous deux sur la terre ferme. L'air était plus léger maintenant qu'ils étaient hors de l'eau, et il profita de la possibilité de pouvoir respirer sans se noyer pour inspirer un grand coup. Il n'avait pas l'impression d'avoir été longtemps ici, mais la lumière qui s'infiltrait par les fenêtres au niveau du plafond virait à l'orange, le soleil était déjà en train de se coucher. Les rayons formaient d'étranges faisceaux lumineux ronds, imitant la forme des fenêtres en hublots, et s'enfonçaient dans l'eau des bassins jusqu'au fond. Il passa encore une fois ses mains sur son crâne, de sorte à plaquer sa chevelure contre celui-ci. Il remarqua alors que Hanna allait récupérer quelque chose près de ses affaires, ou en tout cas c'était ce qu'il avait cru comprendre de ses signes.

Elle n'avait pas fait deux pas que son corps commença à se pencher. Il ne fallut pas longtemps au mannequin pour comprendre la situation : elle venait de glisser sur son t-shirt et allait tomber tête première sur le sol, et cela par sa faute. Cependant, les réflexes de l'être humain ne sont pas à prendre à la légère. Immédiatement, Yeon Wan enjamba la distance qui les séparait et réussit à attraper le bras gauche de la jeune blonde, avant de la tirer de toutes ses forces vers lui. Il sentait ses pieds déraper, mais faisait de son mieux pour ne pas perdre l'équilibre. Il réussit alors à coller la jeune fille contre son torse, tenant son bras gauche avec sa main droite, et l'arrière de sa tête avec l'autre, l'empêchant de tomber et de bouger. Elle semblait être très crispée, ce qui était normal vu la chute qui lui était imminente. Il avait quant à lui réussi à se stabiliser, bien qu'il s'était préparé à tomber à sa place, son action subite ayant été assez risquée. Elle n'avait peut-être pas fait attention au t-shirt, mais le sol était lui aussi très humide. Le risque de glisser devait être particulièrement grand. Il lâcha sa main gauche et lui parla d'une voix douce tout en commençant à la prendre dans ses bras à la façon d'une princesse pour la porter jusqu'aux chaises longues avec les affaires.

« Ça va ? Attend, je t'emmène aux affaires, ça glisse ici. Désolé pour le t-shirt, j'ai l'impression de t'apporter que des ennuis pour le coup. »

Il essaya de rire, mais c'était un petit rire gêné qui sorti de sa gorge. Une fois arrivé aux chaises longues, il la déposa sur l'une d'entre-elles et se mit à genou devant elle. Il prit une serviette qui traînait et commença alors à sécher délicatement les pieds et les jambes de la jeune fille, pour que celle-ci ne glisse plus sur le carrelage humide. Elle avait de belles jambes, ce qui couronnait son physique, elle pouvait sans aucun problème servir de mannequin pour certaines marques de bikinis ou de robes d'été. Tout en finissant de la sécher, il lui adressa à nouveau la parole.

« Voilà ! Comme ça tu ne risqueras plus de glisser, même sur le carrelage. Ça serait dommage d'abîmer un si beau visage. »

Il se leva ensuite et ramassa son téléphone qui était posé sur le sol derrière lui, avant de lui tendre avec ses deux mains.

« Alors, tu me le donnes ce numéro ? »

Sous la lumière dorée qui illuminait son corps entier, de façon à faire ressortir ses muscles et à faire briller sa peau, le sourire que lançait Yeon Wan à la jeune blonde semblait littéralement briller de mille feux. Ils s'étaient peut-être rencontrés de façon burlesque, mais il avait l'impression que la côtoyer allait être une source d'aventures plus palpitantes les unes que les autres.

 
©AsamiShoen

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 16 Juil - 1:44

    ♣ Un brin de baignade et un soupçon de folie ♣
    « Feat. Jong Yeon Wan et Marshall Hanna»



    Avec la chute qui attendait la jeune anglaise, elle ne tarderait pas à se retrouver avec une bosse sur la tête, quelques courbatures et peut-être même un bleu sur la fesse qui apparaîtrait dès le lendemain. Mais au lieu du contact froid, dur et humide du sol, c'est une sensation bien plus chaleureuse qui l'enveloppa. En ouvrant les yeux -qu'elle avait fermé au moment où elle avait commencé à glisser- elle s'aperçut que Yeon Wan avait réussi à la rattraper à temps. Il l'avait délicatement attiré contre son torse et il avait même pensé à protéger la tête de la blonde avec une de ses mains. Il faut avouer que même si la situation était gênante -une nouvelle fois- ce n'était pas désagréable. Elle pouvait sentir les courbes musclées de son torse, ainsi que l'odeur chloré qu'elle adorait tellement émanant de sa peau. Elle prit quelques secondes pour profiter de cet instant, laissant ses muscles se décontracter doucement, mais quand elle voulu le complimenter sur ses excellents réflexes, elle sentit soudain son corps se soulever sans comprendre pourquoi. Le jeune coréen avait pris la décision de la porter, passant doucement un bras au niveau de ses jambes et de sa taille.

    - Ça va ? Attend, je t'emmène aux affaires, ça glisse ici. Désolé pour le t-shirt, j'ai l'impression de t'apporter que des ennuis pour le coup

    Elle ne put que bredouiller des mots incompréhensibles tellement elle était surprise par la réaction du jeune homme, tandis qu'il avait à nouveau ce petit rire gêné qu'elle avait déjà entendu. Lui apporter des ennuis ? C'était assez ironique. Après tout, elle était en grande partie responsable de ce qui s'était passé lors de leur première rencontre. C'était aussi à cause d'elle qu'ils s'étaient retrouvés dans la piscine de façon tout à fait inattendue. Et c'était sa maladresse, couplé avec le t-shirt du jeune homme, qui lui avait valu une glissade. Mais malgré leurs mésaventures, Hanna appréciait la compagnie de l'étudiant. Celui-ci l'amena jusqu'à une chaise longue où il la déposa avec une délicatesse touchante. Alors qu'elle se redressa légèrement pour pouvoir le remercier, il se saisit d'une serviette et entreprit de sécher les jambes de l'anglais qui en resta bouché bée. La scène semblait tout droit sortie d'un compte de fée. Il s'occupait d'elle comme une princesse, ce que personne n'avait fait avant.

    - Voilà ! Comme ça tu ne risqueras plus de glisser, même sur le carrelage. Ça serait dommage d'abîmer un si beau visage.

    Instantanément, ses joues s'empourprèrent face à ce nouveau compliment et elle détourna le regard pour éviter qu'il le remarque. Il avait le don provoquer chez elle un sentiment contradictoire de gêne et flatterie, tout en restant incroyablement gentil et délicat. Un véritable gentleman ! Lorsqu'elle osa enfin le regarder, il était debout devant elle, le soleil filtrant à travers les vitrages, se reflétait sur les gouttes encore présentes sur sa peau, donnant l'impression qu'il irradiait de lumière. La scène était superbe et il aurait sans aucun doute pu faire la une d'un grand magazine. Il avait à la fois suffisamment de classe, d’élégance et de charisme pour avoir le profil d'un grand mannequin poursuivit par une tonne de groupies en furie. En baissant les yeux, elle remarqua qu'il tenait entre ses mains un téléphone et il lui demanda son numéro. Elle acquiesça avec un sourire et prit le téléphone. Tout en entrant toutes les données de contact, une idée lui traversa l'esprit. Sa sœur l'avait invité à une soirée. Pas grand chose d'après elle, juste un petit bar un peu branché où elles iraient boire un verre. Mais Hanna savait par expérience que ce n'était pas aussi simple. Dans le meilleur des cas, Min Mi -ou plutôt Mei Mei puisqu'elle était connue sous ce nom- serait assaillie par des fans, journalistes ou autre personnalité du monde des idoles. Si elle avait moins de chance, cette « petite soirée sympa » serait plutôt du genre huppée, où les diamants et autres preuves de richesses et popularités pleuvraient  de tous les côtés. Dans un cas comme dans l'autre, elle aurait bien besoin de compagnie quand sa sœur serait trop occupée par ses obligations et cette dernière serait ravie de la voir accompagnée pour une fois. Elle finit d'enregistrer le numéro dans le mobile du jeune homme puis lui rendit. Elle s'éclaircit la gorge et essaya de parler sur un ton le plus détendu possible.

    - Il y a une soirée demain soir dans un bar un peu branché. Laisse moi t'y inviter, ça sera ma façon de te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi. Et de me faire pardonner aussi

    Elle lui devait bien ça après tout. Et s'il était adorable avec elle et qu'il paraissait très gentil, il fallait bien avouer qu'il avait aussi l'air d'un de ces garçons habitués à la haute société, avec sa population riche et maniérée. Ce genre de soirée pourrait donc lui plaire, comme elle plairait à la plupart des étudiants de cette université d'ailleurs. Elle attrapa la serviette avec laquelle il lui avait essuyé les jambes et lui balança sur la tête en riant.

    - Et puis il faut bien que tu me vois porter ton cadeau, pas vrai ?

    Elle lui ébouriffa les cheveux en rigolant et se leva pour aller chercher son téléphone avec une extrême prudence pour ne pas risquer de glisser à nouveau. Elle chercha le nom de sa sœur dans ses contacts pour lui envoyer un message tout en passant la main dans ses cheveux pour la énième fois. Elle ne savait pas s'il y aurait une liste pour cette soirée, mais si c'était le cas, il faudrait bien qu'elle prévoit une autre entrée supplémentaire dans le cas où le coréen acceptait sa proposition, ce qu'elle espérait grandement. Plus que d'avoir une compagnie ou le remercier, aux vues de leurs rencontres autant mouvementées qu'intéressantes, elle était sûre que cette soirée serait haute en surprises et aussi amusante que leur petit jeu dans la piscine.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» désagrément pouvant être lié à la baignade
» Examen OPJ - Soupçons de tricherie à l'école de police de Oissel .
» [12*14] Preuves et soupçons 01/05/2016
» SECURITE BAIGNADE à BARON
» Un p'tit brin d'musette - Valse - Verchuren

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les trucs chiants. :: Bibliothèque aux archives. :: Rps-
Sauter vers: