AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  BlogBlog  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Quand un tigre et un lion se rencontrent ( ft. Shin Yoo Jae)

 :: Les trucs chiants. :: Bibliothèque aux archives. :: Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 19 Juil - 11:32
On peut dire que Gangnam est l'un de mes quartiers favoris. Le jour, il révèle le visage soyeux et propre des habitants alors que la nuit, même les plus riches viennent perdre leur fierté dans les bars... Laissant place à la drogue, à l'alcool, et même aux putes. Personnellement, je préfère les femmes après un petit verre d'alcool bien sec.

Je venais de perdre l'envie d'étudier en ce soir d'été. De plus, une boîte du quartier de Gangnam organisait un événement spécial, comment ne pas y aller ? Après, il est vrai que d'y aller seul n'est pas plus amusant que d'y aller accompagner. Sauf que je n'ai pas vraiment d'ami, en fait, un ami ne sert à rien. J'aurais dû engager une femme pour m'accompagner dans mes aventures en boite.
J'étais allongé sur mon lit, déjà habillé d'un costard coûteux et d'une chemise mal portée et en plus, mal repassé. Un long soupir venait de s'échapper d'entre mes lèvres, une poussée de flemmardise et d'envie se battait dans ma poitrine.
D'un geste rapide, j'empoigne ma veste avant de sortir de l'hôtel. Les ruelles étaient pleines de monde, comme toujours d'ailleurs. Il y avait autant de touriste que de coréen, un plaisir pour mes yeux, car les femmes étrangères portent énormément de décolleté profond.
C'est alors que j'entre dans une boîte chic du quartier, me dirigeant vers le bar pour commander un verre de bière allemande, me dirigeant ensuite vers un coin tranquille.
Enfin tranquille ... À peine je m'étais retourné que je me retrouvais nez à nez avec une personne. Je le regardais de haut en bas avant de me rendre compte de la personne que j'avais devant moi. Aussitôt et d'un geste brusque, je lui jeta mon verre sur son haut accompagné d'un petit sourire en coin.

- Qu'est-ce qu'un gars comme toi fait ici? Tu n'as pas peur que ton père vienne te chercher ? Ah ... Peut-être qu'il s'en tape un peu de son fils, c'est vrai, dis-je en haussant mes épaules.

Je me contentais de le dévisager quelques secondes avant de lâcher un rire étouffé et de le contourner pour me diriger vers un coin tranquille. Un coin ou même un visage de petit gosse gâté ne serait pas présent pour m'emmerder.
Une fois installé sur un canapé, je venais de me rappeler que mon verre avait attiré sur la chemise du coréen. Dommage, mes papilles gustatives attendront...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 24 Juil - 3:43

❝ ft. kim jae sun ❞ROAR Tenue ♦ Gangnam. L'endroit le plus huppé de Séoul, et le seul endroit que je pouvais me permettre de fréquenter. En réalité, techniquement je ne pouvais pas, puisque je n'avais le droit de "fréquenter" aucun lieu sans que cela ne soit bénéfique pour ma réputation, ou que cela ne soit programmé longtemps à l'avance. Mais j'aimais bien venir m'y perdre le soir. Les gens qui fréquentaient les rues de Gangnam n'étaient pas du genre à crier en me voyant, ou bien elles ne me reconnaissaient pas en vue de la faible luminosité dans les rues.

J'avais durement travaillé aujourd'hui, comme tous les jours d'ailleurs. J'étais en pleine tournée asiatique, et je venais tout juste de revenir en Corée du Sud. J'étais techniquement sensé prendre du temps pour moi, et c'est ce que j'allais faire ce soir: j'allais me rendre en soirée. J'espérais que l'on ne me reconnaisse pas, auquel cas je devrais m'enfuir: pour cela j'avais tout prévu, notamment ma voiture qui m'attendrait au bon endroit si besoin était. Je ne comptais pas boire énormément dans le cas où je devrais m'enfuir, et puis si quelqu'un me reconnaissait ivre, et se permettait de me prendre en photos, adieu la réputation.

J'étais vêtu simplement, je n'avais pas cherché à me vêtir spécialement pour la simple et bonne raison que je ne voulais pas me faire remarquer. J'étais donc vêtu d'un tee shirt blanc à motifs gris, surplombé d'une veste elle aussi grise, d'un simple jean aux nombreuses perforations, et de baskets blanches. C'était parfait pour la température extérieure, mais également pour la température intérieure. J'entrais d'ailleurs tout juste dans l'une des boites chic, et je me remerciais silencieusement pour mon choix judicieux de vêtements.

J'étais à présent dans la boite depuis une vingtaine de minutes. J'avais bu un verre de vodka mélangé à un soda dont je ne connaissais pas le nom, et dont je me fichais éperdument. J'observais seulement les alentours, j'allais me lever dans quelques secondes pour rejoindre la piste de danse et pouvoir ainsi me détendre. Aussitôt dit, aussitôt fait. Je quittais mon confortable siège pour me diriger vers le centre de la boite de nuit. Mais sur mon passage, je tombais nez-à-nez avec une personne que j'aurais préféré éviter. Comme j'avais pu le prédire dès l'instant où je l'avais reconnu, Jae Sun n'allait pas être un oiseau de bonne augure en cette douce soirée. Comme pour confirmer mes pensées, le contenu de son verre tout juste récupéré se retrouvait sur mon magnifique tee-shirt blanc. Et pour accompagner ses salutations, j'avais le droit à une sympathique remarque sur mon paternel. Ne rien faire. C'est ce que je me répétais, tel un mantra. Mais l'alcool dans mes veines me poussait à agir. J'attendais qu'il se retourne, et qu'il prenne place, pour à mon tour récupérer un verre d'alcool, et m'approcher de lui.

« Puisque tu m'as gentiment offert un verre, je me permet d'en faire de même. J'espère seulement que ma gentillesse envers toi ne me fera pas subir le même sort que ta petite copine. Ce serait bête que je finisse assassiné dans les mêmes conditions qu'elle. », lui dis-je en souriant faussement, avant de renverser le liquide dans son entièreté sur sa chemise.

Je n'avais pas pour habitude d'être méchant, de me servir des faiblesses des autres, encore moins depuis que j'étais une idole, mais j'avais consommé de l'alcool, peu soit, mais cela me poussait tout de même à franchir mes limites, aussi solides soient-elles. C'était sur ma réplique venimeuse que je m'éloignais pour rejoindre ma destination initiale: la piste de danse.
© 2981 12289 0
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Quand mon retour provoque l'apocalypse...
» Quand l'UE nous impose les OGM et les farines animales...
» Quand un instit...
» Les produits bébé : jusqu'à quand ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les trucs chiants. :: Bibliothèque aux archives. :: Rps-
Sauter vers: