AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  BlogBlog  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Min Jae Won - Sing along

 :: Les trucs chiants. :: Bibliothèque aux archives. :: Personnages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 23 Déc - 21:57
Min Jae Won

     
Hard to love

     
WHAT ABOUT ME
****Timeline****


1996, mes cris résonnèrent dans un hôpital de fortune de la capitale Sud Coréenne. Je n'étais qu'une erreur, qu'un accident dans le parcours d'un couple qui peinait à joindre les deux bouts. Mais ce furent pourtant les sourire et les larmes de joies qui m'accueillaient dans ce monde qui ne m'avait pas prévu.

1997, le bambin que j'étais prononçait ses premiers mots, mais ile ne furent pas nombreux, préférant fredonner les airs que j'entendais et qui s'échappaient de l'école de musique qui se trouvait sur le trottoir d'en face.

2001, je ne fus plus seule. À cinq ans à peine, on m'imposait un nouvelle venue, une petite soeur dont il fallait s'occuper et qui accaparait déjà l'attention de mes parents. Ceux qui autrefois m'écoutaient chanter des heures durant, ceux qui m'encourageaient à apprendre davantage, à m'entrainer davantage malgré mon jeune âge. Une petite soeur dont j'étais jalouse.

2003, si j'avais finalement accepté Jae Hee, je décidais de la haïr cette année là. Parce qu'elle avait affaibli ma douce mère, parce qu'elle l'avait rendue malade en la portant pour finalement échapper son dernier souffle.

2005, le début de la fin. Pour vivre, il fallait de l'argent, mais avec un seul et maigre salaire ce fut une tâche difficile, presque impossible. Alors quoi de mieux pour un père célibataire que de faire un emprunt auprès d'usuriers ? Demander de l'aide à des hommes qui passaient leur temps à réclamer les intérêts des emprunts qui n'avaient fait que gangréner le foyer qui vivait de ces quelques deniers.

2007, il disparut. Ce père qui avait pourtant promis de ne jamais nous abandonner avait lâchement fuit, nous obligeant à nous cacher. Quand Jae Hee rejoignait une tante éloignée en province, je refusais d'abandonner mon rêve et me contentais de vivre dans le sauna le plus proche et le moins cher. Jonglant entre l'école et les quelques missions que je parvenais à trouver pour gagner quelques pièces.

2012, le début. Je fus repérée un soir comme un autre alors que je m'époumonais dans l'un des karaokés proche du sauna dans lequel j'avais élu domicile. Un homme grand et sombre, mais dont le sourire n'avait d'égal que les promesses qui caressaient ses lèvres. La célébrité, l'argent, mais surtout, la possibilité de faire ce pour quoi j'étais née : chanter. Encore et toujours. Alors comment ne pas croire aux douces paroles d'un étranger alors qu'elle sont si bien enrobées ? Et ce soir-là, j'acceptais de signer avec lui, mais j'ignorais, que ce fut le début de mon cauchemar.

2014, la solitude. Je cumulais les petits contrats : chanter dans des anniversaires, dans des boites de nuits, dans des clubs dont l'unique but était de vanter les courbes féminines et dans lesquels je n'étais pas à ma place. Je chantais. Pour des ivrognes, des mafieux, mais surtout, des personnes qui n'écoutaient pas. Et pour la première fois, je décidais de partir à la recherche d'une aide précieuse, un avocat qui serait capable de rompre cet accord que j'avais accepté jeune et ignorante. Et je ne savais pas non plus, que là aussi, je serais flouée.

2015, la roue tourne ? J'eus vent de ce manager qui savait faire des miracles avec les chanteurs, j'en avait été témoin avec l'ascension fulgurante des MYST, et je décidais d'aller trouver ce faiseur de miracle pour me venir en aide à mon tour.

2017, un nouveau départ... ou presque. Je comprenais enfin, après avoir refusé, repoussé et nié l'évidence même, il me fallait me soumettre à certains codes pour enfin obtenir ce dont je rêvais, et je décidais qu'à cet instant, rien ne saurais me résister. Alors au prix d'un jeu dangereux, d'une séduction à m'en faire vomir, je parvenais enfin à convaincre mon patron de m'inscrire dans un cursus qui me permettrait de m'améliorer. Le premier pas vers ma liberté.

****Anecdotes****


Elle vit dans un sauna. Avec le peu de moyens que lui accorde son agence, elle ne peut malheureusement pas se permettre un studio, encore moins un appartement.

Son père est en vie quelque part. Il ne daigne juste pas se montrer de peur de faire face aux usuriers qui ont vendu Jae Won à la crapule qui se sert d'elle pour gagner un peu d'argent.

Elle a très peu de contact avec sa petite soeur, et la tante qui l'a recueilli refuse d'ailleurs d'entendre parler de la pseudo chanteuse qu'est sa nièce.

Sa mère était chanteuse et c'est d'elle qu'elle tient son talent, s'il y a bien une chose dont Jae Won ne se sépare jamais, c'est du seul CD que sa mère à sorti : une chanson de trot très populaire à son époque.

Elle passe son temps chez les disquaires à écouter tous les derniers tubes, et c'est comme ça qu'elle est tombée amoureuse de DAY6. Elle rêve d'ailleurs de faire une chanson avec eux.

Pour tenter de reprendre sa liberté, elle travaille à mi-temps dans plusieurs endroits : le sauna dans lequel elle vit, une librairie mais aussi une épicerie de nuit. Et avec un tel emploi du temps, elle n'a jamais trouvé le temps de se faire de vrais amis, ni même de rencontrer un jeune homme de son âge.

Soit, les hommes de son âge ne l'intéressent pas réellement de toute façon. Habituée depuis quelques années déjà à échanger avec des hommes bien plus matures, elle ne s'entendrait surement pas avec quelqu'un de plus jeune.

Elle parle sans réfléchir, dit ce qui lui passe par la tête sans aucun filtre, la diplomatie... très peu pour elle. Sauf s'il faut en user de manière précise.

Si elle sourit facilement, personne ne sait encore ce qui se cache derrière. Innocence ? Séduction ? Colère ? Peine ? Elle cache ses émotions à la perfection et reste ainsi un vrai mystère pour ceux qui croisent son chemin.

Elle aurait un tatouage sur le flan gauche. Mais personne n'a jamais pu l'apercevoir suffisamment dévêtue pour confirmer cette rumeur.


****Rumeurs (Par @Too Noisy)****


Elle aurait essayé de noyer sa soeur quand elle était petite, c'est pour ça qu'elle aurait fait un séjour en hôpital psychiatrique.

En plus de chanter dans les anniversaires, elle aurait fait escort girl pour se faire payer plus. Extras compris.

Elle se serait prostituée pour obtenir des contacts.

Elle coucherait avec son producteur afin de pouvoir continuer à la IUK.
   
   
   


Listing des RPs

▬ EN COURS ▬

Hear me ft. Go Jung Wan
[url=URL]Titre du RP[/url] ft. nom prénom
[url=URL]Titre du RP[/url] ft. nom prénom
[url=URL]Titre du RP[/url] ft. nom prénom
[url=URL]Titre du RP[/url] ft. nom prénom

▬ TERMINÉ ▬

[url=URL]Titre du RP[/url] ft. nom prénom
[url=URL]Titre du RP[/url] ft. nom prénom
[url=URL]Titre du RP[/url] ft. nom prénom
     
made by guerlain
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 23 Déc - 22:03
VIP's

   
                 
Nom et Prenom

                 Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
                 
   
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
   
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
   

   
   made by guerlain
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 23 Déc - 22:04
Boy's

   
                 
Bakh Shin Ji

                 Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
                 
Kang Hee Chul

                 Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
                 
   
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
   
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
   

   
   made by guerlain
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 23 Déc - 22:04
Girl's

   
                 
Nom et Prenom

                 Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
                 
Nom et Prenom

                 Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
                 
   
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
   
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
   

   
   made by guerlain
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 23 Déc - 22:04
À rajouter :
- Go Jung Wan : Love me hate me
- Shin ji : Manipulateur pro
- Hee Chul : copain de sauna
- Chae Yon : we'll see
- Do Siwan : we'll see
-...



Je chercherais un code après :pervert:

Mais en attendant, c'est ouvert :cute:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Noisy Points (NP) : 506
Sam 23 Déc - 22:09
FIRST.

Salut. :y:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 23 Déc - 22:16
Salut :cute:
T'es pas trop mal dans ton genre, on s'fait un lien ? :fouet: :y:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Noisy Points (NP) : 506
Sam 23 Déc - 22:21
Mais ouais, carrément, on peut même faire 2 liens @Bakh Shin Ji :P
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 23 Déc - 22:24
OH YES !
Partenaire de crime chantage pour Jung Wan ? :y:

Des idées ? Des envies ? Une folie ? :cute:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Noisy Points (NP) : 506
Sam 23 Déc - 22:38
Alors, déjà, c'est quoi ton lien avec Jung Wan ? :p Pour voir ce qu'on peut faire avec Shin Ji.

Après Hee Chul, c'est assez facile il est plutôt doux et calme. Elle pourrait être une des amies de ses soeurs ? c:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» can you sing me a last lullaby? + maten.
» Bastian Baker
» (M/LIBRE) NIKOLAJ COSTER-WALDEAU ∞ i'll sing it one last time for you
» Sing-a-ma-jigs (Mattel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les trucs chiants. :: Bibliothèque aux archives. :: Personnages-
Sauter vers: